Comment changer d’adresse IP sur Smartphone ?

La polémique sur la sécurité des Smartphones revient souvent dans les médias, les réseaux sociaux et même parmi la classe politique. Chacun cherche donc à protéger sont intimité en augmentant le niveau de sécurité de son Smartphone. Le changement d’adresse IP est une des solutions pour éviter que vos messages et vos mails ne tombent dans les rouages de réseaux d’espionnage à petite ou grande échelle. Dans cet article, nous vous proposons plusieurs méthodes pour changer l’adresse IP de votre Smartphone.

Les proxies

Les proxies sont des passerelles couramment utilisées pour changer une adresse IP. Les proxies gratuits, publics ou élites, changent l’adresse IP de votre Smartphone sans pour autant le sécuriser entièrement. Le proxy privé, qui offre une meilleure sécurité, est, de son côté, payant et souvent très coûteux.

Le réseau Tor

Le réseau Tor crypte vos données et fait passer votre navigation à travers plusieurs serveurs.  Cela garantit une meilleure sécurité que les proxies. Cependant, le passage à travers plusieurs serveurs ralentit fortement votre connexion et rend la navigation moins agréable. De plus, il est impossible de choisir une adresse IP et l’accès à certains sites qui utilisent la géolocalisation IP est donc interdit.

Le serveur VPN

Les serveurs VPN ont aujourd’hui la cote parmi les outils de changement d’adresse IP. Ils permettent de crypter vos données et vous donne la possibilité de changer votre adresse IP par celle de vote choix sans réduire la vitesse de votre connexion. Les serveurs VPN payants sont les plus fiables en matière de changement d’adresse IP pour Smartphones.

Publié dans Technologie | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Comment changer d’outil pour gérer ses réseaux sociaux ?

En matière de marketing web, la visibilité sur les réseaux sociaux est très importante que ce soit pour travailler son image, soigner son e-reputation ou attirer du trafic. Comment alors centraliser la gestion des réseaux sociaux et quel outil choisir ?

Pourquoi centraliser la gestion des réseaux sociaux

Si vous avez plusieurs comptes de réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Pinterest, Viadeo, LinkedIn, Instagram… il serait intéressant de pouvoir gérer l’ensemble depuis un seul outil. C’est plus pratique et productif que d’ouvrir une vingtaine de fenêtres et plusieurs navigateurs en même temps. En plus de la gestion de vos messages et de vos publications, vous aurez aussi à faire des recherches sur certains termes clés afin d’y répondre rapidement ou d’en faire l’analyse. Ces différentes tâches sont facilités par l’utilisation d’un outil dédié et ils sont nombreux sur le web. Quel outil choisir alors dans ce cas ?

Les différents outils de gestion de réseaux sociaux

HootSuite est l’outil le plus utilisé pour gérer ses réseaux sociaux. Cet outil propose une version gratuite limitée ainsi qu’une version payante qui est plus complète. HootSuite permet de publier sur plusieurs réseaux en même temps, il peut également gérer les planifications et effectuer des recherches sur des termes clés importants pour votre marque ou société. C’est un outil disponible en français et qui permet de connecter plusieurs réseaux y compris YouTube, Viadeo et Instagram en plus des standards Facebook, Twitter, Pinterest et Google +. En tant que Community Manager, vous pouvez ajouter une organisation, une équipe et des membres de l’équipe afin de collaborer sur différents comptes. HootSuite est une application en ligne et qui ne peut être installée sur votre ordinateur. BuzzBundle est quant à lui une application que vous pouvez télécharger et installer sur votre ordinateur. Cet outil, également très complet, vous permet de gérer vos réseaux sociaux (personas), de publier, répondre aux messages, planifier, etc. En plus des fonctions communes à HootSuite, BuzzBundle permet de faire des recherches poussées sur des termes clés sur les forums, blogs et sites web et de répondre par la suite aux messages en utilisant vos personas (comptes réseaux sociaux).

Publié dans Internet | Marqué avec | Laisser un commentaire

Comment changer d’outil pour bien gérer ses projets ?

Gérer un projet requiert des compétences spécifiques, mais aussi des outils adaptés. Excel semble être l’outil parfait pour gérer un petit projet (ou Access), cependant, pour de grands projets avec plusieurs données et qui nécessitent des suivis pointus et l’intervention de plusieurs personnes en même temps, le petit outil de Microsoft est très vite dépassé. Comment alors choisir l’outil idéal pour gérer ses projets ?

Les gestionnaires de projets Open Source

Il existe des outils complets et gratuits pour bien gérer ses projets. Ces outils Open Source permettent de gérer chaque phase de vos projets, les coûts, les budgets, les personnes responsables de chaque tâches, les deadlines, risques, interventions… Odoo fait partie des outils les plus complets pour gérer un projet. Il intègre un gestionnaire de projet, mais aussi des outils collaboratifs, un helpdesk, la facturation client, la gestion de portefeuille et bien d’autres encore. En plus, il est disponible en français. De son côté, Feng Office ne manque pas non plus de charme. Il permet de gérer un projet de manière très pratique, se concentrant sur l’essentiel : que les tâches soient achevées. Il gère de nombreux utilisateurs qui peuvent intervenir sur de nombreuses tâches ou sous-tâches. Il gère également les jalons et les notifications par e-mail à chaque progression : tâches terminées, rappels, affections…

Les applications en ligne pour gérer un projet

En dehors des applications Open Source que vous pouvez installer soit sur votre ordinateur soit sur un serveur, il y a également les outils en ligne et gratuits. Google Drive permet d’associer des applications pour mieux gérer ses documents et ses projets. C’est par exemple le cas des applications comme SmartSheet qui permet de collaborer sur un ou plusieurs projets en même temps et de visualiser des diagrammes de Gantt.

Publié dans Travail | Laisser un commentaire

Comment changer l’aspect SEO d’un site sous WordPress ?

Le référencement naturel passe par la production de contenus intéressants et de qualité quel que soit le CMS utilisé. Sous WordPress, le SEO n’est pas vraiment pris en charge en natif. Il faudra alors mettre les mains dans le cambouis pour espérer obtenir des résultats probants. Heureusement, les extensions qui permettent de soigner le SEO ne manquent pas chez WordPress. Voici un outil qui ne manque pas de fonctionnalités.

Les tâches SEO obligatoires

Quand vous créez du contenu pour votre site, en plus de la pertinence des informations que vous proposez, vous devez penser à l’aspect référencement. Si votre texte est accompagné d’images, il faut remplir les balises qui vont avec : texte alternatif, description, titre et légende. Ces balises permettent d’identifier votre image sur le moteur de recherche (images) entre autres. Vous devez également bien structurer votre texte en définissant des titres H1, H2, H3, etc. de façon à ce que les robots des moteurs de recherche puissent comprendre que tel titre est plus important qu’un autre et que tels mots sont plus significatifs (gras, italique, etc.). N’hésitez pas à utiliser des listes ou des tableaux qui pourraient aider certains de vos lecteurs à comprendre rapidement les informations.

SEO by YOAST, une extension SEO complète et gratuite

L’extension la plus complète pour gérer le SEO de votre site web sous WordPress est sans doute SEO by YOAST, créé par Joost de Valk, plus connu comme étant le fondateur de CSS3.info entre autres. L’extension propose des améliorations pour que l’article, la page ou la catégorie de votre site web puisse avoir toutes ses chances d’être bien positionnée dans les résultats des moteurs de recherche sur un mot clé principal. Longueur optimale du titre, meta-description, positions optimisés du mot clé principal dans le texte… Cette extension regorge de fonctionnalités pour vous permettre de bien optimiser vos contenus.

Publié dans Internet | Laisser un commentaire

Comment changer et renforcer la sécurité d’un site WordPress ?

WordPress n’est plus un CMS à présenter. C’est l’outil de création et de gestion de sites web le plus utilisé au monde avec Joomal et Drupal comme principaux concurrents. Pour éviter les cyberattaques et protéger son investissement, il convient d’adopter une bonne stratégie de sécurité pour son site. Comment alors améliorer et renforcer la sécurité de son site web sous WordPress ?

Sécurité d’un site créé sous WordPress, les bonnes pratiques

Il existe bien sûr des solutions gratuites et payantes afin de sécuriser au mieux un site créé avec WordPress, mais une bonne stratégie de sécurité commence par la mise en place des bonnes pratiques en matière de prudence. Cela commence par les droits de fichiers et l’interdiction d’accès à certaines parties de votre serveur. A l’aide d’un client FTP, définissez les droits d’utilisateurs pour vos dossiers et fichiers de façon à éviter par exemple que tout le monde puisse avoir accès en écriture à votre serveur (777). De même pour le préfixe et le nom de la base de données, pensez à les changer, les personnaliser pour les rendre moins évidents. Afin de prévenir les attaques, planifiez des sauvegardes systématiques pour la base de données sans oublier vos fichiers. Ainsi, vous pourrez rétablir rapidement votre site web en cas d’attaque majeur sans perdre toutes vos données. Enfin, adoptez un système de mots de passe fort, composés de lettres en minuscule, majuscule, nombres et caractères spéciaux, d’une longueur minimum de 10 caractères.

Extensions gratuites dédiées à la sécurité d’un site sous WordPress

iThemes Security fait partie des extensions de sécurité les plus utilisés par les webmasters ayant des sites sous WordPress. C’est une extension gratuite qui permet de faire de nombreuses choses : cacher la partie administration du site (modification du lien Wp-Login par exemple), effectuer des sauvegardes automatiques envoyées par mail, protéger contre les spams en commentaires, bannir certaines IP malveillantes, supprimer le compte admin ID 1 (grande faille de sécurité, car c’est commun à tous les sites sous WordPress), bannir ceux qui tentent de se connecter à plusieurs reprises sans succès (404 erreur), etc.

Publié dans Internet | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Comment changer son meuble TV ?

Si vous venez de faire l’acquisition d’une télévision à écran plat remplaçant votre vieille TV cathodique qui prenait tant de places, il est alors temps pour vous de choisir un meuble TV pratique et qui saura accueillir votre nouveau bijou high-tech, mais surtout, qui s’accordera à votre intérieur.

Choisir son meuble TV en fonction de la taille de votre pièce

Avant de céder à la tentation et d’acheter le meuble TV design de vos rêves, il vous faudra penser à l’aspect pratique et prendre en compte certains critères importants. La taille de votre pièce est primordiale dans le choix de votre meuble TV. Il faut noter que pour préserver votre santé et éviter toute fatigue visuelle, votre TV doit être à distance de 6 fois sa diagonale. Si votre salon est alors un peu étroit, il faudra optimiser son espace et peut être choisir un meuble TV qui n’occupe pas trop d’espace au sol. Vous pouvez pour cela vous orienter vers des meubles TV encastrés ou en hauteur. Et pour produire un effet agrandissant pour votre pièce, vous pouvez jouer sur la transparence (comme ces meubles TV en plexiglass) et sur les couleurs (le blanc est très bien pour donner du volume à une pièce).

Choisir son meuble TV adapté à son intérieur

L’emplacement de la TV sert de base pour l’emplacement du canapé, de l’espace servant à la circulation au sein de la pièce, la luminosité, la présence ou non d’une bibliothèque, etc. Le meuble TV doit donc être multifonctionnel pour accueillir les autres appareils high tech (lecteurs, box, HiFi…) ou sobre et épuré servant uniquement à accueillir l’écran plat. Pour les petits séjours, un meuble TV multifonctionnel est conseillé pour économiser de l’espace tandis que pour ceux qui bénéficient d’une plus grande pièce, un meuble TV design est plus approprié. La pièce bénéficiant déjà d’une bibliothèque, meuble pour HiFi, armoires…

Publié dans Vie pratique | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Comment définir son type de peau ?

Il est indispensable de connaitre son type de peau afin de faire le choix des produits cosmétiques correspondants le mieux à vos besoins.

 Pour prendre soin de nous-mêmes, nous devrions porter une attention toute particulière au soin du visage – car c’est une partie du corps particulièrement exposée aux facteurs négatifs tels que le rayonnement UV, le vent, la température et l’humidité. Des soins adéquats permettent de ralentir le processus de vieillissement de la peau, de la protéger des influences externes négatives. Le changement de type de peau se fait en permanence pendant toute la durée de la vie et dépend de nombreux facteurs : l’âge, le climat, les conditions de travail, le mode de vie et l’état général de santé.

Le type de peau se précise vers l’âge de 20 ans : peau sèche, peau grasse ou mixte, peau normale.

Différentes méthodes existent pour déterminer votre type de peau. L’une d’elles consiste à éponger le visage avec un mouchoir deux heures après l’avoir nettoyé. Une empreinte grasse sur le tissu signifie que votre peau est grasse. Sinon, votre peau sera sèche ou normale.

Le test du scotch est une méthode alternative intéressante. Il va révéler votre type de peau en moins d’une minute. Il se déroule en quatre étapes.

Étape 1 : Laver méticuleusement notre peau et la laisser nue pour au moins deux heures. Elle doit rester vierge de tout produit pour que sa nature ne soit pas altérée.

Étape 2 : Coller de petites bandes de rubans adhésifs sur les joues, le front, le menton et le nez et attendez 10 à 15 secondes.

Étape 3 : Retirer les bandes délicatement.

Étape 4 : Examiner les bandes sous une bonne lumière afin de définir votre type de peau.

Quatre cas de figure se présentent :

1- De petites particules blanches sur l’ensemble des bandes : votre peau est sèche.

2- De petites particules parsèment les bandes des joues et un film légèrement huileux est présent sur la zone T : votre peau est mixte.

3- Un film huileux est visible sur tous les scotchs : signe de peau grasse.

4- Aucune trace n’est visible sur aucune des bandes : vous avez une peau normale.

Publié dans Vie pratique | Laisser un commentaire